L’Appel Tech for Good

Nous, membres du collectif Tech for Good et signataires du présent appel,

  • Considérant l’apport positif de la révolution technologique et numérique au service du progrès humain et la contribution essentielle des entrepreneurs, des chercheurs, des innovateurs et de la société civile, notamment dans les domaines du partage de l’information, de la diffusion du savoir, de la coopération internationale, de l’accès à l’éducation et de la culture, ainsi qu’en termes d’efficacité de nos organisations, de puissance d’innovation, plus largement de croissance économique et les externalités positives associées ;
  • Constatant le rôle central et positif joué par les outils technologiques et les technologies émergentes dans la résilience de nos sociétés face aux crises, notamment sanitaires, et leur potentiel pour répondre au besoin impérieux de solutions nouvelles aux nouveaux défis environnementaux et sociaux ;
  • Reconnaissant par ailleurs que ces progrès peuvent être entravés par des externalités négatives, notamment liées à des pratiques concurrentielles déloyales, tels que l’abus de position dominante et systémique, ou à des démarches visant la fragmentation de l’internet ; qu’en l’absence de garanties appropriées, la technologie peut être utilisée dans le but de menacer les droits de l’Homme, les libertés fondamentales et affaiblir la démocratie ; que, sans mesures appropriées pour l’empêcher, des individus et des organisations ont inévitablement recours à la technologie à des fins criminelles, y compris dans le cadre de conflits ;

Reconnaissons que :

  • Les sociétés doivent œuvrer au futur déploiement et à l’égalité d’accès à la technologie par des démarches collectives, multilatérales et multipartites, avec comme pierres angulaires l’éthique, la transparence, le dialogue ouvert à la contribution de chacun et la mobilisation de l’intelligence collective ;
  • La technologie ne peut bénéficier à la société, aux citoyens et aux consommateurs que si elle respecte leur vie privée, leur autonomie et leur liberté de la choisir et de la comprendre ;
  • La communauté internationale doit s’unir pour préserver un internet accessible, libre, ouvert, sûr, résilient, interopérable et non fragmenté, bien commun contributif de l’humanité, qui garantit la confiance, la sécurité et la paix dans le cyberespace ;

À cet effet, nous nous engageons :

  • À soutenir sincèrement les efforts de la communauté internationale pour prendre, dans le respect de l’État de droit et d’un devoir de diligence et de transparence, des mesures transparentes, spécifiques et techniquement faisables pour prévenir la mise en ligne et la diffusion de contenus pédopornographiques, terroristes ou d’extrême violence et de traiter de manière responsable les enjeux soulevés par les discours de haine, la désinformation et les manipulations de l’opinion en ligne, dans le respect des droits de l’Homme et des libertés fondamentales ;
  • À prévoir, dès la conception de nos produits et de nos services, les principes de « sécurité par design », de « vie privée par design », de développement durable et de liberté de choix du consommateur ;
  • À prendre nos responsabilités économiques et sociales par une juste contribution aux impôts des pays dans lesquels nous opérons ;
  • À soutenir les efforts de la recherche mondiale en faveur d’une compréhension commune de la technologie, en organisant notre recherche en concertation avec les scientifiques et avec les citoyens, par exemple par une ouverture et un partage des données fondées sur la confiance et par l’interopérabilité des plateformes ;
  • À saisir les opportunités offertes par la révolution technologique pour relever les défis sanitaires et environnementaux, pour contrôler, maîtriser et réduire l’impact environnemental de nos activités ; à accompagner la transition écologique de nos industries respectives et à atteindre les objectifs fixés par les Nations Unis dans ce domaine ;
  • À veiller à ce que nos technologies favorisent l’inclusion sociale, professionnelle et économique des personnes, améliorent l’accessibilité de nos services pour tous, en particulier pour les personnes en situation de handicap et à celles traditionnellement marginalisées ou exclues ; à réduire la fracture numérique partout où elle se manifeste ;
  • Promouvoir la diversité et l’égalité des chances, en tenant notamment compte des enjeux de justice sociale et d’inégalités de revenus, ainsi que des questions de genre et d’origine ethnique, dans nos stratégies d’entreprises, dans la conception de nos technologies et de nos processus, dans la mise en œuvre de nos solutions, dans l’expérience utilisateur et tout au long de la chaîne de valeur ; à lutter contre les discriminations, par exemple celles basées sur l’appartenance religieuse et sur l’orientation sexuelle ;
  • À soutenir les efforts visant à élargir une culture de la compréhension des enjeux technologiques, afin que le plus grand nombre soit formé à la maîtrise raisonnée et à l’utilisation responsable des données et des technologies ; à cet effet, à renforcer la coopération entre les gouvernements, les entreprises, les universitaires, les communautés techniques et la société civile.

L’Appel en vidéo

L’Appel Tech for Good est déjà soutenu par plus de 79 signataires.

Consulter la liste

Soutenir l’Appel

Grands groupes, PME, start-ups et ONG : mobilisez-vous !

Rejoindre l’Appel Tech for Good